31/08/2019 Elodie Sanchez 0Comment

Une mensualité non payée, ça arrive de temps à autre. Le drame, c’est quand le même phénomène se répète consécutivement et que la banque vous inscrit au FICP. Avant que cela n’advienne, il serait plutôt intelligent d’envisager un rachat de crédit conso. Mais pour procéder à un rachat avec les meilleures conditions financières, il vous faut savoir deux ou trois petites choses que voici.

Quand faire une demande de rachat de crédit conso ?

Le non-respect de vos engagements financiers sur une certaine durée vaut fichage. Il faut souligner que si vous vous laissez ficher par la banque, vous ne pourrez ni faire usage de votre chéquier, ni demander un découvert bancaire.

Si vous souhaitez connaître davantage de choses sur ce sujet, allez lire l’article disponible ici.

Comment comparer les taux de rachat crédit conso ?

Dès lors que vous avez une mensualité non payée, il faut donc immédiatement penser à faire racheter votre crédit conso.

Vous ne le saviez peut-être pas encore, mais le rachat de crédit conso est une opération bancaire à part entière. Il permet de substituer l’ensemble de vos dettes par une autre dette unique due à un créancier sur un délai unique. Ce créancier peut être une banque ou un établissement de crédit.

Il convient, toutefois, de rappeler que le rachat de crédit conso n’est possible que si vous :

  • avez déjà la majorité ; 
  • êtes en CDI depuis une année au moins ;
  • êtes salarié depuis 3 ans avec la preuve de revenus réguliers sur ces trois années, si vous êtes en CDD ou si vous exercez une profession libérale ;
  • êtes à la retraite ;
  • n’êtes pas inscrit au fichier des incidents de remboursement de crédit aux particuliers (FICP).

L’opération de rachat de crédit peut se révéler très rentable, pourvu que vous sachiez comment comparer les taux.

Comment avoir les meilleurs taux de rachat ?

L’opération de rachat de crédit entraîne principalement deux catégories de frais, la première étant relative au rachat du capital et des intérêts. Certaines clauses du contrat peuvent prévoir un remboursement partiel ou total du montant emprunté. Dans l’un ou l’autre des cas, le coût du remboursement dépendra, entre autres, de l’ancienneté de votre prêt.

Du coup, si votre demande de rachat de crédit intervient au début de votre contrat, le remboursement sera plus coûteux que si la demande intervenait après qu’une importante partie du capital a été remboursée.

Pour réaliser des économies sur le long terme, n’hésitez donc pas à faire des simulations auprès de plusieurs établissements afin de porter votre choix sur celui qui vous propose le taux le plus bas et les mensualités les plus faibles.

La deuxième catégorie de frais est celle des pénalités dues en cas de remboursement anticipé. En réalité, le rachat de crédit est une sorte de remboursement anticipé de vos dettes. Pour ce fait, il est possible que l’on vous demande de supporter des pénalités. Même si ces pénalités ne s’appliquent qu’aux crédits immobiliers, leur montant s’élève environ à 3 % du restant dû.

Alors, la meilleure offre de rachat de crédit sera celle qui vous proposera, non seulement le taux d’intérêt le plus bas, mais les mensualités et les pénalités les plus faibles. Vous saurez choisir après quelques simulations.